Contenu

Radar et détection de la foudre

Questions fréquemment posées sur la foudre

La règle des 10 secondes

Le son se déplace beaucoup plus lentement que la lumière. C’est pour cela que l’on voit d’abord l’éclair et ensuite on entend le tonnerre. On peut utiliser cette propriété pour déterminer la distance qu’il y a entre nous et l’orage. Vous comptez le nombre de secondes qu’il y a entre l’éclair et le tonnerre, et vous les divisez par 3. Le résultat représente la distance approximative en km. Si vous comptez 10 secondes ou moins, cela signifie que l’orage est dangereusement proche et que vous feriez mieux de chercher un endroit pour vous protéger.

 

Où suis-je à l’abri?

Les endroits les plus sûrs pour vous protéger de la foudre sont :

• dans un bâtiment, loin des fenêtres,
• dans une voiture dont le corps et le toit sont en métal (donc pas un cabriolet), et dont toutes les parties métalliques sont reliées entre elles. Elle fonctionnera alors comme une cage de Faraday. Tenez toutes les portes et fenêtres fermées. Lorsque la foudre s’abat, vous le remarquerez fort peu de l’intérieur d’une auto, à moins d’une très forte décharge qui pourrait endommager les instruments électroniques.

 

D’où dois-je absolument m’éloigner?

• des endroits dégagés et ouverts, comme des terrains de sport ou des champs.
• des hautes structures verticales comme des bâtiments, des mâts, des arbres isolés ou des grues (des structures métalliques).
• des plans d’eau comme des étangs ou des piscines extérieures
• des collines et des montagnes ou des points de vue
• des lisières des forêts
• des fenêtres (même fermées)
• des clôtures (même non-métalliques), des câbles à haute tension
• des bateaux et des tentes.

 

Bon à savoir

• Les personnes ou les objets les plus hauts qui se trouvent à proximité ont le plus de chances d’être frappés par la foudre. Vous courez donc plus de risques si vous vous trouvez dans un endroit ouvert. Essayez dans ce cas de vous trouver un abri et, si cela n’est pas possible, suivez alors ce conseil de sécurité : accroupissez-vous sur vos orteils, mettez vos bras sur vos genoux, la tête la plus basse possible, les mains sur les oreilles et les pieds l’un contre l’autre. Ne vous couchez jamais à plat ventre par terre. Accroupissez-vous si possible dans un fossé.

• Allez vous abriter si possible dans un bâtiment construit en dur. Tenez les fenêtres et les portes fermées. Abribus, carports et autres abris ouverts n’offrent pas la moindre protection.
• Une automobile métallique est un bon abri. Fermez-en bien les fenêtres et les portes. Un cabriolet ou une voiture principalement composée de plastique ne sont pas une sécurité. Un caddie de golf n’est pas non plus une protection suffisante.
• Au camping : n’allez pas vous abriter sous une tente. Une caravane métallique est une bonne protection. Fermez fenêtres et portes et débranchez tous les appareils électriques.
• Restez éloigné des arbres, des lanternes sur pied, des tours et des lignes à hautes tension. C’est aussi valable pour des objets métalliques comme des piquets de tente, des vélos ou des cannes à pêche. Restez à au moins 3 mètres des grillages et des clôtures.
• Si vous vous trouvez dans une forêt, cherchez un petit groupe d’arbres bas dans la partie la moins élevée du terrain. N’allez jamais vous abriter sous un arbre isolé !
• En aucun cas n’utilisez de parapluie.
• Si vous nagez ou naviguez: sortez aussi vite que possible de l’eau. Cela vaut aussi pour les plongeurs, surfeurs et les piscines couvertes.
• Si vous êtes sur un vélo, un vélomoteur, une moto ou sur un cheval, descendez-en le plus vite possible et allez vous abriter.
• Vous courez plus de risques de vous faire foudroyer lorsque vous êtes en groupe. Séparez-vous et cherchez un abri ou accroupissez-vous de manière dispersée à au moins 2 mètres l’un de l’autre.
• Stoppez immédiatement toute activité sportive extérieure. Ne circulez pas avec des cannes à pêche, des clubs de golf ou des fusils de chasse.

 

Et si je me trouve confortablement installé à l’intérieur?

Il est aussi nécessaire de prendre ses précautions à l’intérieur car le danger peut aussi y être réel.

• Retirez des prises toutes les fiches des appareils électriques. Déconnectez la fiche téléphonique de votre ordinateur. Enlevez aussi la prise de votre matelas à eau et des couvertures chauffantes.
• Fermez portes et fenêtres.
• Restez éloigné des fenêtres. La lumière dégagée par un éclair peut être très intense et, s’il est fort proche, il peut vous aveugler.
• Eloignez-vous des sources d’eau courante de l’habitation. Ne vous douchez surtout pas.
• Eloignez-vous des conduites ou des objets en métal (conduites d'eau, circuits électriques, conduites de gaz, lignes téléphoniques, télédistribution, radiateurs...)
• Ne vous tenez pas près d’une cheminée ou d’un feu ouvert.
• N’utilisez pas votre banc solaire.
• Ne téléphonez pas avec un poste fixe.

 

Que faire en cas d’accident

• Si vous êtes touché par la foudre, les conséquences physiologiques les plus fréquentes sont des brûlures, pertes de mémoire, perte de connaissance, paralysie, arrêt cardiaque et respiratoire.
• La mémoire est rétablie en quelques heures et la perte de connaissance peut durer de quelques minutes à quelques heures. La paralysie touche principalement les jambes mais parfois aussi les bras. Elle ne dure au maximum qu’un jour et aucune paralysie constante n’a jusqu’à présent été constatée.
• Quelqu’un qui aurait été frappé par la foudre n’est pas chargé d’électricité. Il peut donc être manipulé sans danger pour lui donner les premiers soins.
• Si la victime ne respire plus, cela ne signifie pas pour autant qu’il ou elle soit mort(e). Environ une personne sur trois touchée par la foudre y succombe. Dans la plupart des cas, la victime survivra si un long massage cardiaque ainsi que du bouche-à-bouche sont rapidement effectués. Téléphonez de toute façon aux services d’urgence (le 100 ou le 112 si vous utilisez un gsm) et décrivez brièvement mais clairement ce qui s’est produit et indiquez l’adresse.
• Donnez les premiers soins (bouche-à-bouche, soins des brûlures) en attendant le transfert à l’hôpital.